L'Asphalte coulé' pour réparations de voiries

Introduction Description Méthode d'exécution Réparations possibles Avantages Conclusion

1. Introduction.

En Belgique une plus grande attention est accordée actuellement à la réparation de voiries existantes plutôt que à la réalisation de nouvelles voiries.
Il est clair qu’à l’avenir aussi l’accent sera mis sur le maintien d’un réseau routier relativement moderne et qui a coûté aux autorités des milliards d’euros.
En effet, un dommage dans une route doit être immédiatement réparé pour éviter des dommages plus grands et pour garantir la sécurité des utilisateurs de cette route.
Il est nécessaire que cette réparation soit réalisée de manière à la fois rapide et efficace, sans longues préparations ni matériel lourd.

2. Description.

Depuis l’introduction de “l’entretien des voiries avec l’asphalte coulé pour réparation” dans les années 80’ jusqu’à aujourd’hui, les qualités intrinsèques de cette technique d’entretien ont déjà été largement démontrées.

Dans de nombreux cas cette technique a complètement supplanté les méthodes d’entretien existantes basées entre autres sur l’asphalte à froid.

On peut affirmer que sur base de l’expérience il est apparu que la durée de vie des réparations faites avec cette technique est bien plus grande qu’avec les autres manières classiques de réparations.
Il n’est de ce fait pas étonnant que l’asphalte coulé se soit créé non seulement une place dans le programme d’entretien des voiries, mais qu’il soit souvent perçu comme la méthode de référence pour les petites réparations.

Vers le haut
3. Méthode d’exécution.

La méthode de réparation repose sur l’utilisation d’”asphalte coulé pour réparation”. Ceci est une composition spéciale d’asphalte coulé avec ajout de gravillons.

L’asphalte coulé est un mélange bitumineux d’une haute qualité, sans vides internes, à poser sans compactage et dès lors destiné à de nombreuses applications.

L’asphalte coulé pour réparation consiste en un mastic (bitume – éventuellement avec polymères, sable et filler) dans lequel, si nécessaire, des gravillons préenrobés peuvent être ajoutés. Ceci peut avoir lieu :
    - soit dans l’asphalte pour réaliser une épaisseur plus importante;
    - soit comme traitement de surface pour améliorer l’adhérence.

La méthode est basée sur les propriétés thermoplastiques de l’asphalte coulé : le mélange peut facilement être refondu juste avant l’utilisation sans qu’il ne perde ses propriétés.

L’asphalte coulé est livré sous forme de pains ou de granulats. Les pains et granulats sont chauffés et mélangés sur place dans un petit malaxeur prévu à cet effet.

Lorsque la bonne température est atteinte le mélange est posé à la bonne épaisseur. L’épaisseur peut varier de quelques millimètres à quelques centimètres. Lorsque l’épaisseur dépasse 30 mm il est alors conseillé d’ajouter dans le mélange chaud des gros gravillons préenrobés (10/14 mm) pour obtenir un squelette pierreux grâce auquel la stabilité nécessaire est atteinte.

Il est admis comme règle générale que pour des épaisseurs > 50 mm il faut travailler en plusieurs couches.

En principe on répand toujours sur la surface des gravillons préenrobés (2/4 mm) afin d’obtenir l’adhérence nécessaire.

Pour différentes raisons il est préférable de terminer chaque réparation avec une fine couche de mastic d’asphalte coulé, et d’étendre cette fine couche au-delà des limites de la zone initialement à réparer. Ainsi le joint entre la zone réparée et le revêtement existant est rendu étanche, et il ne peut y avoir d’infiltration d’eau dans la structure existante au voisinage de la zone réparée.

Pour les grandes réparations on peut opter pour une livraison d’asphalte coulé en vrac. Cet asphalte coulé est produit dans une centrale à enrobés destinée à cet effet et transporté vers le chantier dans un mixer chauffé spécial. La mise en œuvre se réalise de la même manière que pour les petites réparations.

Vers le haut
4. Réparation possibles.

Les dégâts les plus divers peuvent être réparés avec de l’asphalte coulé pour réparation :
    - nids de poules
    - fissures
    - déformations localisées
    - faïençage
    - joints ouverts
    - dalles de béton
    - orniérage
    - pourtour de couvercles de chambres de visites
    - tranchées de câbles
    - rechargement de surfaces glissantes
    - dommage à des joints de dilatation
    - égalisation de filets d’eau

Il est important de signaler que des démolitions ou fraisages préalables ne sont pas nécessaires. Il faut seulement éliminer les parties non adhérentes.
Il faut faire attention à ce que la surface à réparer soit propre et sèche.

Vers le haut
5. Avantages.

La méthode de réparation offre les avantages suivants, tous inhérents à l’asphalte coulé :
    - pas de vides internes
    - pas de compactage nécessaire
    - température de travail:

ceci veux dire que la température de l’air ne joue aucun rôle, l’asphalte coulé peut aussi être posé par des températures de l’air basses. Le réchauffement dans le malaxeur garantit la bonne température d’utilisation.
    - multifonctionnel:
       toutes les réparations peuvent être réalisées avec la même composition d’asphalte coulé
    - simple:
       presque toutes les réparations peuvent être réalisées avec le même matériel et les mêmes personnes
    - autonomie:
       les réparations urgentes peuvent être réalisées avec la même méthode
    - rapide:
       après refroidissement la route peut être de nouveau mise en service
    - efficace:
       chaque réparation peut être bien réalisée, même sans personnel qualifié (moyennant
       que les deux conditions de base soient remplies : sec et propre)
    - durée de vie:
       dans des circonstances normales nous pouvons affirmer qu’une réparation avec
       de l’asphalte coulé a une très longue durée de vie
    - coûts:
       grâce à la petite échelle de moyens utilisés et à la longue durée de vie, l’asphalte coulé
       est un moyen de réparation économiquement très attrayant.

Vers le haut
6. Conclusion.

L’expérience nous apprend encore chaque jour qu’il est parfaitement possible de réaliser des réparations localisées avec des moyens relativement limités en termes de personnel et de matériel.

Les réparations peuvent être faites à tout moment de la journée, à tout instant de l’année grâce à l’autonomie du matériel utilisé.

A condition que la zone de travail soit propre et sèche, une réparation avec l’asphalte coulé est considérée comme quasi définitive.

Ceci veut dire qu’un coût de réparation légèrement supérieur est largement récupéré par une longue durée de vie et par une courte interruption du trafic, grâce à laquelle les problèmes de circulation sont réduits à un minimum.

En utilisant cette méthode préventivement notre réseau routier peut être géré de manière économique, efficace et saine.

Vers le haut
Copyright : OBAC-BGO 2014